Hello hello
Nous inaugurons une nouvelle formule pour vous permettre de voyager avec nous si vous êtes cloué(e)s chez vous par un patron indélicat. Pendant tout l'été vous pourrez suivre nos aventures sur la route ici même, en attendant le plaisir de vous retrouver à l'un de nos concerts.

Le journal de l'été 2012 / 1

Affiche_MMS_361ko

Lundi 9 juillet : Après avoir vérifié une quatrième fois que le chargement de notre fidèle Sprinter Mercedes est complet, qu'il ne manque ni une guitare ni une caisse de cables, nous prenons enfin la route en direction de Paris. Le temps n'est pas génial, mais nous sommes heureux de partir délivrer notre-élixir-unique-qui-guérit-tous-les-maux à la terre entière, et au public français pour commencer.

Bon ! Il faut tout de suite se faire une raison, en matière d'escroquerie, nous ne sommes que des amateurs en comparaison des sociétés d'autoroute. Nous nous faisons délester d'une partie de notre bourse, comme autrefois au coin du bois, mais par une machine, cette fois... C'est vrai que pour 42,60 € les 244 km (La Gravelle / St Arnoult) ça devient dur de payer tous ces fainéants de salariés ...
pour peu qu'ils se syndiquent en plus ...

Bref, nous arrivons en région parisienne sans autre problème, bien remontés contre les actionnaires de Vinci et compagnie. Direction Corbeil où nous sommes attendus pour une halte par Jean-Philippe Heurteaut et toute sa petite famille. Nous retrouvons de nombreux visages connus et nous passons une soirée merveilleuse à refaire le monde, à boire du vin, et à envoyer des skuds virtuels aux actionnaires de vous savez qui !

 

            115_2153                                     115_2148                   115_2151

Steph en grande discussion avec Philippe Namur                            Jean-Philippe                                              Mary

Mardi 10 juillet : Ca ne rigole plus. Nous devons être dans le Jura à 17h. Nous sommes donc sur la route à 10h pétantes, comme prévu. Jean-Philippe qui doit se rendre à Pontarlier a embarqué avec nous. Et une fois quittée la région parisienne, nous savourons les paysages franc-comtois, les villages aux clochers si particuliers.

 

100_1260

Nous quittons l'autoroute après avoir subi le raquet habituel, et nous serpentons jusqu'à Pontarlier où nous déposons Jean-Philippe. Quelques kilomètres plus loin, nous arrivons à Metabief, un village charmant, station de ski nordique en hiver, et rendez-vous des amoureux de la nature, du vtt, et de la rando l'été. Notre concert a lieu au village vacances Azureva. Mais nous ne passons jamais à Métabief sans nous arrêter à la fromagerie pour faire le plein de Comté, de Mont d'Or, de saucissons, de saucisses, etc ...
C'est donc après cette halte traditionnelle que nous arrivons au lieu du concert. Notre hote, Gérard nous reçoit comme à son habitude avec générosité et bienveillance. Et après une fondue du Haut Doubs que nous vous recommandons de goûter, nous faisons résonner les premières notes de Music Medecine Show le titre qui ouvre notre nouveau spectacle. Nous savons qu'il faut plusieurs concerts, parfois même un été entier pour que tout soit bien rôdé. Nous sommes attentifs aux réactions du public aux nouvelles chansons. Aujourd'hui, tout se passe à merveille, personne ne nous tient rigueur des imperfections et nous finissons tôt. La moyenne d'âge est un peu élevée et nous sentons la fatigue d'une journée de rando. Quelques canons en compagnie de notre fidèle ami Gérard plus tard, nous allons goûter un repos bien mérité.

... à suivre ...