Hey, nous voici de retour 8 concerts plus tard, mine de rien !

Nous avions débuté par Métabief, dans le Haut Doubs, au village vacances AZUREVA, chez notre ami Gérard Dèque. C'était le début de la saison, mais la maison affichait tout de même un beau remplissage, et les vacanciers, moyenne d'âge un peu élevée, se sont montrés très intéressés par notre musique, et nous avons vendu pas mal de cd. Encourageant !

Le lendemain après une route assez longue, car nous ne pouvons pas couper par la Suisse avec notre matos, ce serait trop compliqué, nous arrivons au village vacances CEVEO du Haut Bréda, au-dessus d'Allevard, chez un autre ami, Didier. Bien aussi. On sent les gens un peu "chacun pour soi" mais ça va. Alan vient jouer quelques titres avec nous, il est de passage pour des concerts.

La Ferrière MAry JL Cathy

La FerrièreML Alan

Après une soirée à papoter et une bonne nuit de sommeil, nous prenons la direction des Contamines Montjoie, un joli village de Savoie où nous sommes invités à jouer dans la brasserie "Les Rhodos". Jean-Luc nous accueille. On s'installe. Il fait bon. Le ciel se couvre un peu puis se dégage. Et nous jouons devant la terrasse pour un public super, pret à démarrer au quart de tour, jusqu'au feu d'artifice vers 11h. Très très sympa !

Contamines 5

Contamines2

Contamines3

Nous sommes hébergés dans un chalet savoyard qui nous rappelle la Suisse. Tout est en bois, c'est magnifique. On se marre en pensant aux émissions de Plaza qui dit toujours "vous vous croyez dans un chalet" dès qu'il voit du bois dans une maison. Là on est loin des "taupe" des "aluminium" et des tendances.

Contamines JL

Contamines Mary

Contamines Steph

Une petite halte chez nos amis Anne-Marie et Pascal à côté de Lyon, et nous repartons pour Egletons en Corrèze. Un joli village vacances CAP France au bord du lac nous accueille pour 2 jours de repos puis un concert. L'équipe est très sympa. Il y a plusieurs musiciens excellents, et des gens chouettes, et nous nous promettons de revenir à la première occasion.

Egletons

Nous arrivons à temps pour la finale de la coupe du monde. Le soir nous cherchons un troquet où aller boire un coup et fêter ça ... RIEN de RIEN. Presque tout est fermé ! Nous finissons par trouver un petit rade sympa et nous engageons la conversation avec deux types assis là, profs de français. L'un des deux est le fils de ... Jack Treese. Un célèbre chanteur et musicien de folk des années 60 et 70. Ben décidément ... rien n'est laissé au hasard !

Egletons2

Grayan Fel

Grayan Steph

Nous en profitons pour faire un peu de tourisme et visiter les ruines du château de Ventadour où a vécu le célèbre troubadour Bernard de Ventadour.

On the road again pour aller à Grayan et l'Hôpital, un joli coin tout en haut du Médoc où la mairie nous invite à jouer dans les pins tout près de la mer, en face du camping municipal, occupé à 90% par des allemands. Nous retrouvons Benoît qui va assurer la batterie et la basse et Clément qui va faire le son.

Benoît basse+

Claudie, une élue de la commune nous accueille avec des gâteaux et des jus de fruits et un grand sourire. Je serre la main à une dame qu'on me présente et elle se tord de douleur. Mince je ne sens plus ma force ? A moins que ce ne soit une coutume locale !

Après un repas un peu expédié car certains restaurateurs sont toujours "surbookés" l'été, nous débutons le concert. Il fait doux. Il y a du monde. Nous galérons un peu avec le son car la tente nous renvoie des fréquences bizarres.

Grayan ML+

Mais les gens sont contents, et ils nous rappellent deux fois. On finit avec "Irene Goodnight" que tous les allemands connaissent et chantent avec nous. Benoît est à la basse, et j'ai oublié qu'il ne l'a jamais jouée avec nous dans cette tonalité. Le pauvre il souffre ...

Grayan public

Pour rentrer à l'hôtel (100 km environ), dans les longues routes toutes droites du Médoc, nous découvrons une curiosité française qui nous fait rire ... au début : la merveilleuse diversité des limitations de vitesse.

En ville c'est 50 SAUF lorsque c'est 30, ce qui peut arriver plusieurs fois dans le même centre ville, mais pas en continu.

Sur route, c'est 80. MAIS c'est parfois 70. Il arrive même que ce soit 90. Quand aux 4 voies, il se peut que ce soit 110, mais rien n'est moins sûr.

Ca donne des trajets pendant lesquels il faut être très concentré ... sur les panneaux. Soixante, puis deux cent mètres plus loin 70. Puis 90. Fin de 90, donc 80. Entrée d'un village. 50 ? Non, 70 ! Etc, etc ... Il a au moins fallu des énarques pour en arriver là.

Cela ne nous empêche heureusement pas de profiter de la rencontre d'un sanglier, d'une biche et d'un cerf.

Enfin l'hôtel et du repos, nous en avons besoin !

Andernos Mary JL+

Andernos ML2+

Andernos ... Nous allons jouer au Com D Roy. C'est à nouveau un plaisir de retrouver Kris et Dan. ca fait longtemps que nous les connaissons et leur amitié ne s'est jamais démentie. De plus, chaque fois que nous jouons chez eux nous retrouvons des amis qui viennent nous applaudir. Encore en plus en plus on y mange su-per bien. De nombreux regards bienveillants nous accompagnent. Le traditionnel bœuf avec mon copain Bernard ... Une douce soirée !

Mimizan le lendemain, nous jouons au village vacances CEVEO. Nous sommes reçus par Yannick. Nous profitons du marché des producteurs locaux et du cadre. Nous commencons le concert dehors, puis nous finissons dedans à cause des menaces d'orage.

Retour à l'hotel et départ à pas d'heure pour revenir en Bretagne. Nous sommes attendus au Rendez-vous des Pêcheurs au Guilvinec. La route est longue et nous sommes crevés, mais tout se passe bien. Le resto est plein, ils refusent du monde. On retrouve la famille de Steph et plein de copains.

Pour finir cette longue escapade musicale, nous voilà partis pour Plougasnou en Nord Finistère. Nous retrouvons Marion et Jean-Paul de Lonesome Day pour jouer à la Casa del Mar en position RFCW. C'est plutôt un bar de nuit, discothèque, donc nous ne sommes pas très à l'aise même si le public qui mange apprécie notre musique et vient nous complimenter.

Une autre curiosité française que nous avons du affronter dans cette tournée, c'est lorsque le patron d'un bar ne veut pas nous déclarer car il n'a pas le temps. Bon on a de la ressource et on repartira tout de même avec les cachets. Mais ça nous fait bien rigoler quand on pense aux grands discours du Medef !

Quelques jours de repos à goûter la beauté et la grâce des paysages de chez nous, à penser à quelques ajustements dans nos concerts, et nous repartirons pour de nouvelles aventures.

A bientôt